Le solde budgétaire d’un gouvernement est le résultat de la différence entre ses revenus et ses dépenses. On peut le décomposer en deux éléments :

Une composante conjoncturelle (voir déficit conjoncturel) qui s’explique par les cycles économiques ou le niveau réel de la production par rapport à son niveau potentiel. Dans le cas d’un déficit conjoncturel, par exemple, celui-ci aura tendance à se résorber au rythme de la reprise économique.

Une composante structurelle (voir déficit structurel) qui expose l’écart qui subsisterait entre les revenus et les dépenses si le niveau réel de l’activité économique était égal au niveau potentiel. Il s’agit du solde budgétaire obtenu dans une situation hypothétique où les ressources de l’économie seraient pleinement utilisées, c’est-à-dire au niveau de production (ou de PIB) potentiel. S’il y a dans ce cas un déficit structurel, cela signifie qu’il existe un déséquilibre fondamental entre les recettes et les dépenses publiques, quelles que soient les étapes du cycle économique.

Sources