Regard CFFP no 2021-04

Regard sur le budget fédéral 2021-2022

Collectif

Consulter le texte complet

Résumé

Le budget fédéral est au cœur du travail de la Chaire en fiscalité et en finances publiques. Chaque année, l’équipe de la Chaire examine les documents budgétaires d’un couvert à l’autre. Cette année, nous avons décidé de vous partager notre analyse initiale sous la forme d’un Regard sur le budget fédéral 2021-2022 qui décortique ce que nous considérons être les faits saillants de finances publiques et de politique fiscale du budget présenté le 19 avril 2021. 

Ce budget en est un de transition; réduction progressive des aides d’urgence, puis création de mesures temporaires pour relancer l’économie et enfin, déploiement de certaines initiatives ayant un effet structurant et un caractère permanent, comme le système de garde d’enfants, inspiré de celui du Québec.

Voici douze faits saillants qui ressortent de cette analyse :

1. La chute du PIB réel en 2020 constitue la plus forte baisse depuis 1931. Malgré l’incertitude, les mesures pandémiques minimisent les pertes de PIB à moyen terme.

2. Aucun retour à l’équilibre budgétaire n’est prévu, mais le déficit de 2025-2026 retrouvera le niveau pré-pandémie.

3. Les mesures stratégiques et les nouveaux investissements atteignent 101,4G$ sur trois ans.

4. Les revenus budgétaires du gouvernement retrouveront leur niveau pré-COVID dès 2021-2022.

5. Évidemment, la dette augmente et, malgré les faibles taux d’intérêt, les frais de la dette accaparent une part croissante des revenus de 2022 à 2026.

6. Des investissements de 30G$ sur 5 ans sont annoncés pour un système pancanadien de garderies à faibles coûts qui s’inspire du Québec. Un accord asymétrique est à venir avec le Québec.

7. Parmi les transferts aux individus, les prestations aux aînés connaissent la plus forte croissance, liée à la bonification de la prestation de sécurité de la vieillesse pour les pensionnés de 75 ans et plus.

8. Des mesures de soutien COVID-19 sont prolongées avec des paramètres visant leur réduction et un nouveau programme incitatif temporaire, le Programme d’embauche pour la relance du Canada, est mis en place.

9. L’Allocation canadienne pour travailleurs (ACT) est bonifiée. Les paramètres applicables au Québec ne sont pas connus pour le moment.

10. De nouvelles taxes sont introduites sur les services numériques, certains produits de luxe ainsi que sur l’utilisation improductive des logements des propriétaires étrangers non résidents.

11. Plusieurs annonces fiscales en lien avec les entreprises, incluant des limitations à la déductibilité de l’intérêt.

12. De nombreuses consultations, incluant celle visant à réformer l’assurance-emploi à long terme, sont annoncées.

INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE