Panorama des finances publiques du Québec – Édition 2018

Luc Godbout
Michaël Robert-Angers
Suzie St-Cerny

Résumé

Cette première édition du Panorama des finances publiques regroupe différents indicateurs portant notamment sur les revenus, les dépenses et la dette des administrations publiques. La situation québécoise des finances publiques s’y voit comparée à l’échelle canadienne et à l’international. De plus, des analyses historiques sont présentées.

Dans un premier temps, les résultats canadiens des opérations du gouvernement fédéral, du Québec et des autres provinces sont présentés. Sous cet angle, l’analyse s’intéresse aux sources de revenus de ces ordres de gouvernement, à l’utilisation des fonds amassés, à l’atteinte de l’équilibre budgétaire et à leur niveau d’endettement.

L’analyse permet notamment de constater de profondes modifications de la politique budgétaire canadienne, les dépenses du gouvernement fédéral ayant été ramenées de plus de 23 % à moins de 16 % du PIB sur la période 1983-1984 à 2016-2017. Quant à la dette nette du Canada en proportion du PIB, celle-ci est en baisse marquée face à la situation de 1995-1996.

On constate aussi une croissance des dépenses et des recettes du gouvernement du Québec en proportion du PIB depuis 1997-1998. De plus, les données confirment qu’une part de plus en plus importante des dépenses est consacrée à la santé. Des comparaisons avec les autres provinces du Canada sont également présentées.

La deuxième section dresse un portrait « territorial » des finances publiques. Plusieurs ordres gouvernementaux interviennent souvent dans la desserte de services gouvernementaux et activités de redistribution sur un territoire donné. L’utilisation de regroupements cumulant les opérations de ces acteurs permet de produire des comparaisons interprovinciales au Canada et des comparaisons internationales avec les pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui utilise la notion de « secteur des administrations publiques » dans le cadre de ses travaux. Au Québec, cette notion correspond de façon générale aux opérations du gouvernement fédéral, du gouvernement du Québec, des municipalités québécoises, du Régime de rentes du Québec et du Régime de pensions du Canada, avec les agents économiques résidant sur le territoire québécois.

Sur la période 1990-2018, les dépenses et les recettes des administrations publiques du Canada en proportion du PIB sont à la baisse et leurs niveaux se sont progressivement rapprochés de ceux de la moyenne des pays de l’OCDE. En parallèle, les revenus et dépenses des administrations publiques du Québec sont relativement élevés en comparaison avec les autres provinces canadiennes et, dans une moindre mesure, à la moyenne des pays de l’OCDE.

Consulter le texte complet

Retour au début