Cahier de recherche no 2019-07

Panorama des finances publiques du Québec – Édition 2019

Luc Godbout et Michaël Robert-Angers

Le Panorama des finances publiques du Québec regroupe différents indicateurs portant notamment sur les revenus, les dépenses, le solde et la dette des administrations publiques. La situation québécoise des finances publiques s’y voit comparée à l’échelle canadienne et à l’international.

Dans un premier temps les résultats des opérations du gouvernement fédéral et du Québec sont présentés. Sous cet angle, l’analyse s’intéresse aux sources de revenus de ces ordres de gouvernement, à l’utilisation des fonds amassés, à l’atteinte de l’équilibre budgétaire et à l’évolution de leur niveau d’endettement.

Le gouvernement du Québec dégage des excédents budgétaires depuis 2015-2016 et le niveau de sa dette nette est en réduction constante depuis 2012-2013. En contrepartie, le fédéral malgré un niveau de dépense relativement plus faible qu’au cours des années 1980 présente des soldes budgétaires déficitaires depuis 2015-2016. La dette nette fédérale demeure néanmoins stable autour de 36 % depuis 2008.

La section suivante reprend une partie de ces analyses, cette fois pour le gouvernement du Québec et celui des autres provinces canadiennes. D’une part, on y montre les niveaux de revenus et de dépenses élevés du Québec par rapport à celles-ci. D’autre part, le Québec présente le solde budgétaire excédentaire le plus important parmi les provinces canadiennes au 31 mars 2018.

La troisième section trace un portrait « territorial » des finances publiques. Plusieurs ordres gouvernementaux interviennent souvent dans la desserte de services et mènent des activités de redistribution sur un territoire donné. L’utilisation de regroupements cumulant les opérations de ces acteurs permet de produire des comparaisons internationales.

Globalement, l’analyse montre que le Québec, par rapport à plusieurs juridictions, utilise une part plus importante de ses ressources afin de financer les missions de l’État, dont l’importance en proportion du PIB est relativement élevée. Par contre, celle-ci révèle également que la situation financière du Québec s’est améliorée, notamment en regard de son endettement.

Un outil interactif est également mis à votre disposition pour vous permettre de sélectionner les variables qui vous intéressent et de visualiser des données personnalisées.

INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE