Raison d’être et objectifs

La Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l’École de gestion de l’Université de Sherbrooke a été créée en 2003 grâce à une subvention du gouvernement du Québec, laquelle a été renouvelée en 2009. Au départ, le professeur Gilles Larin en était le titulaire et, en 2015, le professeur Luc Godbout a pris la relève.

Au moment de sa création, il y avait peu de lieux communs au Québec où praticiens, cadres de l’État et chercheurs échangeaient sur les défis touchant la fiscalité et les finances publiques. De plus, la recherche dans ces domaines étant souvent de nature unidisciplinaire, elle ne tenait pas suffisamment compte de l’aspect multidisciplinaire (légal, fiscal et économique) des relations entre l’État et ses contribuables.

La Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques tire sa raison d’être de ces deux réalités. La mission principale de la Chaire est donc de stimuler la recherche et la formation interdisciplinaires par le regroupement de professeurs et de chercheurs intéressés par la politique économique de la fiscalité. En outre, la Chaire de recherche constitue un forum de recherche et de discussion sur les enjeux et les effets de la politique fiscale des divers paliers de gouvernements sur les contribuables québécois

Les objectifs sous-jacents sur les plans scientifique et socio-économique sont notamment :

  • se consacrer à l’analyse des aspects socio-économiques de la fiscalité et des finances publiques;
  • s’assurer de la diffusion des résultats obtenus, et ce, tant auprès des autres chercheurs qu’à un large public. L’aspect pédagogique et la volonté de rendre les sujets accessibles à tous étant toujours présents;
  • viser l’amélioration et la simplification de la gestion des impôts et taxes applicables au Québec et au Canada;
  • s’assurer de la formulation des éléments techniques nécessaires pour mettre en place les recommandations résultant des recherches de la Chaire;
  • contribuer à la formation de personnel hautement qualifié dans un domaine en forte croissance dans l’économie du savoir;

Par la publication de rapports de recherche ou d’articles dans diverses revues, par l’organisation ou sa participation à divers forums de discussion, la Chaire souhaite contribuer de façon positive et constructive aux débats sur tous les enjeux touchant la fiscalité et les finances publiques.